mercredi, juin 01, 2005

Etre responsable, défaire l’emprise informatique sur le travail

(Suite de l’article « Relocaliser l’économie, désinformatiser le travail »)

A l’emprise publicitaire et marketing sur les consommateurs, correspond l’emprise de l’informatique sur les travailleurs.

Combien d’entre nous se sentent piégés par l’obligation de participer, en échange d’un revenu, à ces gigantesques organisations de travail que sont les multinationales et leur réseau de sous-traitants, mais aussi les administrations publiques, et dont nous désapprouvons les effets ?

L’informatique permet la construction d’ensembles techniques de plus en plus intégrés, et d’y mobiliser de façon toujours plus intense les travailleurs. Bien loin de constituer une nouveauté radicale, l’infrastructure informatique donne corps à des doctrines managériales productivistes qui ont leur consistance historique, par ailleurs ajustées au contexte consumériste plus global de nos sociétés. L’accroissement de l’informatique dans les entreprises va de pair avec celui de la taille des entreprises travaillant ensemble. Au sein des entreprises, les doctrines managériales productivistes s’imposent sans aucun contre-pouvoir. Elles ne sont pas de simples discours idéologiques destinés à la mise au travail du personnel, mais des actes techniques concrets dont il faut aujourd’hui percevoir la cohérence. Faute de quoi nous serons privés de choix quant à de véritables alternatives sociales contre-productivistes.

Suite ici :
http://www.decroissance.info/Etre-responsable-defaire-l-emprise

Deun